Biométrie

Bernard Leclercq - Dernière mise à jour en décembre 2007

Introduction

Les entomologistes ainsi que les apiculteurs se sont rapidement aperçus que les populations d'abeilles peuplant les différentes parties du monde et des régions étaient toutes différentes. La première constatation morphologique fut la couleur de l'abeille car elle est la plus visible. Avec l'évolution des connaissances scientifiques naît la biométrie, science qui mesure les caractères morphologiques afin de définir avec précision la race des abeilles examinées. La biométrie a pris une place importante dans les stations d'élevage et de conservation d'une race déterminée. Les caractères examinés permettent de définir la race, sa pureté ou son éventuelle hybridation.

La longueur de la langue

La longueur de la langue

Pour mesurer la longueur de la langue, les têtes sont coupées et épinglées (avec des épingles de couturière) sur un support tendre (liège).

Pendant la mesure, on effectue une légère traction à l'aide de fines brucelles pour la maintenir droite.

Par une traction exagérée on peut allonger la langue et faire une mesure érronée, ou même l'arracher, il faut effectuer cette traction pour la maintenir tendue, mais l'attache de la langue doit rester invisible. Si l'échantillon d'abeille n'est pas frais, il est bon de badigeonner les langues avec un pinceau gorgé d'eau, de façon à solubiliser les sucres qui pourraient y être cristallisés et la rendre cassante.

Les mesures se réalisent au microscope avec oculaire gradué à un grossissement de 10 à 20 fois.

La largeur du tomentum sur le quatrième tergite abdominal

La largeur du tomentum sur le quatrième tergite abdominal (1) La largeur du tomentum sur le quatrième tergite abdominal (2)

La mesure du tomentum consiste à déterminer la largeur de la zone velue au centre du 5 ème segment abdominal dorsal. Les mesures se réalisent au microscope avec oculaire gradué.

Pour faciliter les mesures et voir toute la largeur du tomentum, on étire le corps de l'abeille à l'aide d'une fine pince ou brucelle, on dégage ainsi la partie du tergite engagée sous le 4 ème segment.

L'index cubital, le plus utilisé car le plus fiable

L'index cubital, le plus utilisé car le plus fiable (1) L'index cubital, le plus utilisé car le plus fiable (2)

La mesure de l'indice cubital permet de définir une race ou son taux d'hybridation. Cette méthode fait partie de la biométrie et est la plus fiable. Les autres méthodes (pilosité, longueur de la langue, largeur du tomentum etc.) ne peuvent que confirmer le résultat de l'analyse d'un graphique détaillé, réalisé avec les valeurs des indices cubitaux.

Cet indice est déterminé par le rapport entre la longueur de deux segments (A et B) de la troisième cellule cubitale de la grande aile (aile antérieure) des abeilles.

Pour obtenir des renseignements significatifs et faire des graphiques de répartition des indices calculés, il faut mesurer ceux-ci sur au moins 100 ailes soit 100 abeilles. On effectue la moyenne des résultats obtenus. Celle-ci varie fortement suivant les pays et régions ; ainsi, une Apis mellifica mellifica du sud de la France a un indice cubital plus élevé que celles qui vivent aux frontières de la Sibérie. Pour une même espèce, des modifications anatomiques s'opèrent pour s'adapter au climat, il y a donc de nombreux écotypes d'Apis mellifica mellifica .

La pilosité

La pilosité (1) La pilosité (2)

La pilosité consiste à mesurer la longueur des plus longs poils du centre du sixième segment abdominal à un grossissement d'environ 30 à 40 fois.

Pour ce faire, le microscope est doté d'un oculaire micrométrique.