Historique du laboratoire du CARI

CARI - Dernière mise à jour en mai 2017

2016 :

1397 miels analysés
Nouvelles analyses proposées pour les produits de la ruche : protéines, lipides, glucides et matières sèches + dosage des flavonoïdes totaux (anti-oxydants)
Dosage du 10-HDA dans la gelée royale

2015 :

1584 miels analysés

2014 :

1326 miels analysés
Nouvelle analyse proposée : dosage des polyphénols totaux (anti-oxydants)

2013 :

1384 miels analysés

2012 :

882 miels analysés (mauvaises conditions climatiques)
Nouveau responsable qualité

2011 :

1660 miels analysés
Nouveau responsable laboratoire
Elargissement de l'accréditation 17025 à l'analyse de la dureté des miels cristallisés.

2010 :

1003 miels analysés

2009 :

1298 miels analysés

2008 :

859 miels analysés

2007 :

1019 miels analysés
Elargissement de l'accréditation 17025 à l'analyse de l'indice diastasique.

2006 :

841 miels analysés
Accréditation 17025 des analyses suivantes par Belac (certificat d'accréditation n°312-TEST) : pH initial, acidité libre, pH au point d'équivalence, conductivité, humidité, HMF, saccharase

2005 :

915 miels analysés

2004 :

997 miels analysés
Nouveaux responsables laboratoire et qualité. Première enquête de satisfaction pour les analyses

2003 :

784 miels analysés
11 février sortie du premier Manuel qualité

2002 :

806 miels analysés (9500 analyses)
Participation au réseau d'analyses interlaboratoires BIPEA

2001 :

747 miels analysés (9500 analyses)
Reconnaissance de la roue des arômes

2000 :

641 miels analysés (6600 analyses)
Déclaration du Conseil d'Administration qui engage le CARI sur la voie de la qualité

1999 :

680 miels analysés

Intégration du laboratoire au réseau REQUASUD (Réseau Qualité Sud)

Mise au point d'un nouveau chromatographe pour l'analyse des sucres, utilisation de 17 sucres de référence.

Caractérisation des arômes des miels indigènes (compléments de références aromatiques).

1998 :

805 miels analysés

Mise en place d'une collection de références aromatiques.

Analyse de l'humidité avec un réfractomètre à lecture digitale.

Détermination des pollens dominants, d'accompagnement et isolés dans le banc d'identification.

1997 :

518 miels analysés

Lancement des étiquettes "Miel wallon" de l'ORPAH.

Mise en place de 3 bancs d'analyses : humidité, qualité et identification

1996 :

598 miels analysés

Mise au point de l'analyse de l'indice de saccharase

Amélioration de l'analyse des sucres (GC) pour utiliser moins de pyridine.

Mise en place d'un banc d'analyse simplifié.

Analyse pollinique simplifiée (liste des pollens présents) en routine.

1995 :

354 miels analysés

Standardisation de la gestion des échantillons avec travail sur base de n°s anonymes

Utilisation systématique de miels témoins dans les bancs d'analyses

Analyses d'HMF réalisées en double pour tenir compte de la variabilité des résultats.

Détermination de la couleur des miels à l'état solide (réf. Pantone).

1994 :

199 miels analysés

Modification des étiquettes de qualité et étiquettes d'identification

Analyse des arômes des miels : élaboration d'un vocabulaire spécifique.

1993 :

237 miels analysés

1992 :

216 miels analysés

1991 :

135 miels analysés

Modification de la norme relative à l'humidité à 18 %.

Signature de la première convention du label "Miel" PROMAG

1990 :

273 miels analysés

Élaboration du premier cahier des charges "miel sous label";

1989 :

251 miels analysés

Premiers contacts avec PROMAG en vue de l'élaboration d'un label miel.

1988 :

176 miels analysés

Étiquettes "Miel de qualité" reprenant l'origine végétale des miels et une date de garantie.

Test de répétabilité.

Coloration des miels avec le Lovibond.

Analyse des sucres par chromatographe en phase gazeuse : mise au point.

1987 :

176 miels analysés

Détermination de normes de qualité basée sur l'humidité < 18,5 % et sur le HMF < 5 mg/kg

Examen visuel (couleur, présentation et propreté) et de la cristallisation des miels.

Standardisation du banc d'analyse (humidité, pH, acidité libre, HMF et % pollinique) pour réduire le délai à 3 semaines

Caractérisation des miels sur base de la conductivité, des matières insolubles, de la teneur en cendres et de l'indice diastasique.

1986 :

200 miels analysés

Analyses physico-chimiques et polliniques (avec % pollinique) réalisées en routine.

1985 :

90 miels analysés

Analyse des sucres par HPLC au laboratoire de brasserie de l'UCL

Mise au point de l'analyse de l'indice diastasique

Élaboration de la collection de pollens de référence.

1984

Formation au laboratoire d'analyses des miels au CNEVA à Nice

Mise au point des premières analyses physico-chimiques sur base des analyses légales : pH, acidité libre, H.M.F., conductivité

Mise au point des premières analyses polliniques en collaboration avec le laboratoire de palynologie de l'UCL sur base des analyses légales : pH, acidité libre, H.M.F., conductivité