Historique du CARI

Etienne Bruneau - Dernière mise à jour en mai 2016

Suite à des problèmes d'intoxication d'abeilles où les herbicides étaient incriminés, une petite équipe de chercheurs a été financée par la Région wallonne dans le cadre d'aides à l'emploi. C'est la SRABE et plus particulièrement monsieur Jean Vanmeerbeeck qui a encadré cette équipe qui disposait d'un contrat de 3 ans dans les locaux du laboratoire d'écologie dirigé à l'époque par le professeur Lebrun. Au vu de la situation et du manque de relations entre le monde scientifique et les apiculteurs wallons et bruxellois, cette équipe dirigée par Michèle Lemasson-Florenville, Etienne Bruneau et Luc Noël a décidé de créer une association sans but lucratif (statut proche des associations de 1901 en France) désirant en priorité répondre au mieux aux questions plus scientifiques des apiculteurs (pathologie et la pollinisation), cela afin de promouvoir et développer l'apiculture. C'est ainsi qu'en juin 1983, les statuts du CARI asbl étaient déposés.
Dès la première année, plusieurs contrats ont permis l'engagement d'une équipe d'une dizaine de personnes et la réalisation de travaux dans les domaines de la pollinisation (fraise, colza...) et de la pathologie. Très vite, le CARI s'est intéressé à la varroase en réalisant entre autres des recherches sur l'effet des huiles essentielles ou de traitements thermiques sur ce parasite. Très vite, le besoin d'informer les apiculteurs s'est fait sentir. « Les Carnets du CARI » petit bulletin de liaison répondait à ce besoin. Aujourd'hui, vous connaissez la revue « Abeilles & Cie » qui n'est rien d'autre que sa version évoluée.
Par la suite, vu l'évolution du marché, le CARI a développé un laboratoire spécialisé dans l'analyse des miels (voir historique du laboratoire) pour valoriser les produits.
En fonction des contrats obtenus, des mémoires d'étudiants, des projets ont porté par exemple sur la récolte et la commercialisation du pollen. Mais le plus grand nombre étaient axés sur l'environnement de l'abeille avec le «Guide d'aménagements fleuris pour l'abeille» suivi d'un travail très important sur les haies et par la suite sur les audits natures dans différentes communes. Le CARI a également été l'initiateur de la campagne «Produits du village» valorisant les produits de terroir dont le miel.
Depuis qu'il a en charge la gestion du programme de soutien européen de l'apiculture, il peut affecter à nouveau tous ses moyens sur l'apiculture au service des apiculteurs.

La saga du CARI