Plan d'accompagnement des apiculteurs wallons face aux nouveaux défis de leur secteur

Agnès FAYET - Dernière mise à jour en décembre 2014

Le 4 mai 2011, les modalités d’application d’un plan d’accompagnement des apiculteurs wallons face aux nouveaux défis de leur secteur ont été fixées au Cabinet du Ministre Lutgen. Elles s’articulent autour de trois axes principaux : formation, information et fourniture de matériel.

Un soutien aux apiculteurs au coeur du Plan Maya

Ce plan d’accompagnement des apiculteurs s’inscrit en synergie avec les différentes autres mesures envisagées par le Plan Maya du Ministre Lutgen : haies subventionnées, semaine de l’arbre, prairies fleuries, programme « réseau routier », communes Maya, recherche sur les causes de la mortalité des abeilles. Ce soutien aux apiculteurs vient s’ajouter à l’aide annuelle de 150 000 euros déjà accordée aux ruchers écoles dans le cadre de la formation (fonctionnement, rétribution des conférenciers).

L’apiculture wallonne se trouve aujourd’hui face à quelques évidences :

* une augmentation du nombre des apiculteurs dans les écoles.
* un changement dans le profil des candidats apiculteurs moins bien préparés à la pratique apicole qu’auparavant (souvent aucune base en commençant les cours).
  • un manque de repères de nombreux apiculteurs face à la pratique apicole de base.
  • des phénomènes de mortalité et d’affaiblissement des colonies.
  • un intérêt nouveau des autres secteurs d’activité pour l’apiculture (recherche scientifique, droit et sécurité alimentaire, société civile …).

Il est plus que jamais nécessaire d’encourager les ruchers écoles et les apiculteurs débutants, de soutenir les apiculteurs dans la conduite de leur rucher, d’informer le secteur apicole, en particulier à propos des problèmes sanitaires actuels, et de le préparer aux grands changements sociétaux. C’est ce qu’envisage le plan d’aide du ministre.

Fourniture d’une assistance pédagogique

Parmi les mesures adoptées, les ruchers écoles, les conférenciers apicoles et les apiculteurs soucieux de compléter leur formation pourront à l’avenir compter sur un outil pédagogique moderne : une plate-forme d’apprentissage en ligne qui complètera l’apprentissage pratique et théorique indispensable offert par les ruchers écoles wallons. Dans un premier temps, ce service sera fourni aux conférenciers apicoles qui y trouveront en particulier des supports didactiques audio-visuels. L’outil, en concentrant des sources fiables, sera également une interface entre la recherche scientifique et les conférenciers apicoles en fournissant des articles scientifiques vulgarisés et mis à jour. Sur proposition des Fédérations apicoles, un groupe de réflexion constructive doté tout à la fois de compétences apicoles et pédagogiques identifiera le contenu pédagogique proposé par cet outil dans un cadre non contraignant pour les formateurs en apiculture.

Subvention pour du matériel d’apiculture

Une autre mesure prend la forme d’une subvention à investir dans du matériel d’apiculture. Cette aide est destinée aux élèves apiculteurs résidant en Wallonie qui obtiendront leur diplôme à l'issue d'un cycle pédagogique de 2 ans suivi dans une école d'apiculture reconnue par la Région Wallonne et entrant en première année en 2011-2012 et 2012-2013. Deux générations d’élèves sont donc concernées. A l’issue de la formation, les élèves apiculteurs candidats à la subvention devront réussir leur examen et obtenir leur diplôme pour devenir propriétaire du matériel. Avant cela et pendant toute la durée de leur scolarité apicole, le matériel sera confié à la responsabilité des ruchers écoles ce qui signifie que les élèves ne pourront pas disposer du matériel chez eux avant cette échéance. Les ruchers écoles n’ayant pas la place nécessaire pour loger les ruches de leurs élèves durant cette période, peuvent demander l’aide des Communes Maya. Elles se sont en effet engagées par contrat à collaborer avec les apiculteurs.

L’attribution de l’aide est soumise aux conditions suivantes :

La ruche, qui fera l’objet d’un appel d’offre, sera une Dadant Blatt 10 cadres, standard majoritairement utilisé dans les ruchers écoles. Toutefois, afin de respecter la diversité des modèles utilisés, il est possible qu’un autre type de ruche soit éligible à la subvention et la question est à l’étude. Les ruchers écoles concernés sont consultés. L’administration et le cabinet du Ministre informeront ultérieurement les ruchers écoles de la décision qui sera prise à ce sujet. La ruche sera subventionnée à concurrence de 90 euros.

Concernant les reines et/ou les nuclei, les races suivantes sont éligibles à la subvention de la Région wallonne avec une participation financière variable (TVAC) répondant au désir de soutenir l’abeille noire locale en encourageant son élevage :

  • une reine noire de Belgique : 20 euros ;
  • une reine Buckfast : 10 euros ;
  • une reine Carnica : 10 euros.
  • un nucleus + reine noire de Belgique : 40 euros ;
  • un nucleus + reine Buckfast : 20 euros ;
  • un nucleus + reine Carnica : 20 euros.

Il convient de noter qu’une ruche ne pourra être subsidiée sans l’achat concomitant d’une reine et/ou d’un nucleus qui lui sera destinée et qui proviendra d’un éleveur professionnel. Le soutien financier régional concerne donc une ruche peuplée. Ruche et reine feront l’objet d’un choix global par rucher école : chaque rucher école devra choisir un, et seulement un, type de ruche et un, et seulement un, type de race.

Le plan d’accompagnement se met en place et des informations seront régulièrement fournies aux revues apicoles et aux ruchers écoles pour que chacun puisse suivre l’évolution de ce dossier.