Pollen

Dernière mise à jour en avril 2012

Introduction

Le pollen, poussière fécondante des fleurs, est la base de l'alimentation des larves d' abeilles. Les abeilles désignées pour la récolte du pollen vont sur les anthères des fleurs; les secouant, elles se couvrent tout le corps d'une poussière colorée (du blanc au noir selon l'espèce végétale) qui est le pollen. Ensuite, les brosses dont sont munies les pattes passent et repassent sur la tête, le thorax et l'abdomen, détachant les poussières polliniques qui s'y sont accrochées et les réunissent ensemble. Les abeilles les font passer successivement de la première paire de pattes à la seconde, les empilent en les humectant de salive constituée de nectar, sur les corbeilles de la 3e paire de patte et les y fixent à l'aide de petits coups. Ensuite, elles retournent à la ruche, déposent la récolte dans les cellules et la tassent à coups de tête.

On estime qu'une ruche consomme par année, entre 25 et 35 kg de pollen. C'est en général entre 9 et 11 heures du matin, par beau temps, que les apports sont les plus nombreux.

Composition

Le pollen frais est composé de 5 à 36 % d'eau et de 64 à 95 % de matières sèches. Parmi celles-ci :
2,5 à 3,8 % de sels minéraux ;
4,2 à 19,8 % de lipides ;
8 à 30 % d'albumine ;
8,5 à 40 % de sucres invertis ;
5 à 7 % d'amidon ;
des vitamines de tous les groupes ;
des facteurs de croissance ;
des facteurs agissant sur le développement des glandes de l'abeille (ovaires, glandes pharyngiennes, corps gras.)
de l'acide folique ;
une substance attractive pour les abeilles ;
une substance antibiotique.
Le pollen contient aussi des propriétés radioactives.

Propriétés pour les abeilles

Les propriétés biodynamiques et énergétiques du pollen sont dues non aux vitamines mais à des phénomènes radioactifs qui font de cette substance naturelle un élément vivant. Dans une colonie normale, les larves ainsi que les jeunes abeilles sont intensément nourries de pollen. Celui-ci est particulièrement important et détermine la condition physiologique et la durée de leur vie. Il est utile pour la sécrétion de la cire. L'absorption de pollen à la fin de l'été apporte une modification physiologique qui permet à l'abeille de survivre en hiver et de recommencer l'élevage malgré l'absence de pollen.

Récolte du pollen par l'apiculteur

Grâce aux travaux de Rémy Chauvin (I.N.R.A.), on a pu prendre conscience de la haute valeur nutritive, diététique et thérapeutique du pollen. L'homme peut maintenant aisément prélever du pollen à l'entrée des ruches.

On utilise dans ce but des trappes à pollen constituées essentiellement par des grilles en matière plastique. Au moment de la pose, on note une forte perturbation des colonies. Une période d'adaptation est donc nécessaire pendant laquelle on aura enlevé les grilles. Les plus simples comportent des ouvertures rondes de 5 mm de diamètre. Elles sont le plus souvent placées à l'entrée de la ruche.

En passant à travers ces orifices, les abeilles sont obligées d'abandonner une partie de leur récolte, (environ 10 %), qui tombe dans un tiroir placé en dessous. La récolte du pollen freine l'activité de la colonie. Le ramassage du pollen doit se faire fréquemment pour éviter que l'humidité ne l'altère. Pour bien utiliser la trappe à pollen, il faut prévoir une sortie pour les mâles, sinon elle agirait comme un piège à bourdons et risquerait de provoquer la mort de la colonie par surchauffe ou asphyxie.

Lorsqu'il sort de la trappe, le pollen contient encore trop d'humidité et si on le laissait tel quel, il ne pourrait pas se conserver. Il est donc indispensable de le déshydrater ou de le congeler.

La congélation ne peut se faire que pour un usage familial car la chaîne du froid ne peut en aucun cas être interrompue. On place le pollen frais sur des plateaux que l'on dépose au congélateur. Quelques heures plus tard, le contenu des plateaux est transvasé dans un récipient étanche (odeur). On puise dans ce récipient tous les matins ou on transvase dans un récipient plus petit qui limite les ouvertures. Le pollen garde son odeur et sa saveur caractéristique de pollen frais.

Le séchage s'applique au pollen destiné à la vente principalement.

On place le pollen frais sur des claies, elles-mêmes placées en quinconce sur des glissières dans une armoire construite à cet usage. Une entrée d'air chaud dans le bas de l'armoire entraîne l'humidité des pelotes vers la sortie supérieure. Un thermostat réglé sur 40°C assure le respect d'une température normale.

Le triage du pollen se fait à la main pour les petites quantités, au tarare pour les plus grandes.

Aspect thérapeutique

Le pollen est vraiment l'un des produits majeurs dont nous disposons parmi les produits de la ruche. C'est un complément alimentaire de grande valeur.

Aliment

Il est un des produits les plus riches qui soit, ce qui permet de le classer à l'heure actuelle parmi les compléments alimentaires.

Or, le pollen renferme énormément d'acides aminés dont la totalité des indispensables, un grand nombre de vitamines, un certain nombre d'enzymes qui servent de catalyseurs dans de multiples processus chimiques organiques, un vaste échantillonnage de substances minérales et d'oligo-éléments qui ont un rôle capital dans de nombreux métabolismes cellulaires, de la rutine qui augmente la résistance capillaire. Indispensables à notre organisme et que malheureusement notre corps ne peut stocker.

Il compense donc parfaitement les insuffisances que nous impose notre alimentation moderne.

Le pollen a une grande activité au niveau de la sphère digestive.

1 - Idéal dans le traitement des troubles du transit intestinal, autrement dit la constipation et la paresse intestinale et cela de façon assez rapide.

2 - Idéal dans le traitement du prostatisme car dans la médecine actuelle, nous ne disposons malheureusement d'aucun produit actif. On constate que le pollen donne dans ce domaine des résultats assez étonnants en quelques semaines voire quelques mois.

3 - Idéal également dans le traitement de tout ce qui touche les poils, les ongles et les cheveux. Le pollen arrête ou améliore très nettement la chute des cheveux, les ongles cassants.

4 - Idéal également pour corriger les états de fatigue à tous les degrés et les petites dépressions. Il agit sur le psychique.

La meilleure façon de prendre du pollen

Les meilleurs résultats sont obtenus par la prise journalière continue d'une à deux cuillères à soupe de grains de pollen très variés (couleurs). On le consomme tel quel, dilué dans un grand verre d'eau ou de lait. Eventuellement, si le goût est un obstacle, accompagné d'une matière sucrée tel que le miel ou la confiture.

Le meilleur moment pour prendre le pollen est le matin, au début du déjeuner.