Structure du secteur miel en Région wallonne et à Bruxelles (francophone)

Etienne Bruneau - Dernière mise à jour en février 2008

Recensement

Le nombre de ruches par apiculteur ne cesse d'augmenter. Il est ainsi passé de 13,8 ruches en 1998 à 16,3 ruches en 2003 en Wallonie et à Bruxelles. Cela nous donne un cheptel total de 54.400 ruches.

De plus en plus d'apiculteurs possèdent plus de 100 colonies et plusieurs dépassent le nombre de 150 colonies si l'on prend en compte les ruchettes et les ruches de fécondation. Ils ne sont cependant pas répertoriés comme professionnels (seuil de 150 ruches pour l'Union européenne).

En 2004, 3040 apiculteurs étaient affiliés à une ou plusieurs associations (recensement réalisé pour la première fois avec collationnement des fichiers des différentes associations pour éviter les doubles affectations). Ces dernières années, le pourcentage d'apiculteurs non déclarés a augmenté fortement. Si l'on estimait que le nombre de 5 à 15 % a augmenté depuis 1997, on peut donc évaluer ce nombre d'apiculteurs à au moins 300. Le nombre total d'apiculteurs est donc évalué à 3340.

Structure de commercialisation

Production

Vente directe au consommateur

Cette vente correspond à un pourcentage très important des ventes pratiquées. On peut évaluer la production globale wallonne à 1236 t (22,7 kg x 16,3 ruches x 3340 apiculteurs) dont 62 % sont vendus au domicile de l'apiculteur.

Vente directe au détaillant

Trente pour cent des apiculteurs dans le sud du pays vendent en gros par le biais de petits commerces locaux. Ce mode de commercialisation représente 28 % du tonnage.

Vente aux centres de conditionnement/négoce

Cette commercialisation reste marginale vu l'absence de centre de conditionnement en gros en Wallonie. Elle ne concerne que peu d'apiculteurs (moins de 10 %) et représente 10 % du volume de la commercialisation.

Vente à l'industrie

Aucune vente de ce type n?est enregistrée.

Prix

Le prix pratiqué dépend du circuit de commercialisation

Ces prix sont naturellement des moyennes et peuvent connaître des variations importantes en fonction de la localisation des apiculteurs et de l'effort de valorisation qu'ils développent.

Coût Production ? conditionnement

Coûts fixes

Voici calculés à la ruche les frais d'amortissement liés :

Coûts variables

Ventilation détaillée si disponible notamment concernant

Qualité du miel

Aucun signe de qualité européen (AOP, IGP, CC) n'est en place pour le miel en Belgique. Par contre, un label privé « Perle du Terroir » regroupe une vingtaine d'apiculteurs. Ceux-ci doivent répondre à un cahier des charges spécifique et leurs miels font l'objet d'une analyse complète qui prouve qu'ils répondent à des critères de qualité plus stricts que la législation.

Un étiquetage spécifique pour les miels contenant moins de 18 % d'humidité et produits en Wallonie est suivi par l'APAQ-W. Ces miels disposent d'une bande de scellement « Miel de Wallonie ».