Une histoire de sens

Etienne Bruneau - Dernière mise à jour en décembre 2007

Les antennes

Les antennes de l'abeille sont des capteurs mobiles très sophistiqués. Elles lui permettent de sentir les odeurs, de goûter, de percevoir l'humidité et la teneur en CO2 de l'air, les vibrations et la température.

Les capteurs

Perception des odeurs

Les antennes de l'abeille sont des appendices recouverts d'une série d'éléments sensitifs :
Sensille trichoïde (1) => capte les vibrations.
Sensille basiconique (2) => capte les vibrations et le goût.
Plaque poreuse (3) => capte les odeurs.
Sensille cliaque (4) => capte l'humidité de l'air.
Sensille ampouliforme (5) => capte l'humidité de l'air.
Sensille campaniforme (6) => capte la température, le CO2 et l'humidité.

L'abeille est de 10 à 100 fois plus sensible que nous aux odeurs dégagées par les fleurs. Grâce à ses deux antennes, elle peut percevoir des gradients d'odeurs (perception «stéréoscopique» des odeurs) et dès lors s'orienter facilement vers la source d'émission de l'odeur.