Vol à suivre

Dernière mise à jour en mai 2008

La mémoire

Mémorisation d'une odeur, % réponses correctes
Mémorisation d'une couleur. Nombre d'essais (Gould 1993)

L'abeille doit mémoriser une série de choses, à commencer par l'odeur de sa colonie, mais également des éléments plus complexes tels que la trajectoire du soleil, la distance des fleurs à butiner, leur orientation par rapport à la ruche, leur odeur, leur couleur, les points de repère dans le paysage. Certaines abeilles se souviennent encore après un hiver de la localisation et de la couleur d'un nourrisseur qu'elles avaient visité à plusieurs reprises avant l'hiver. Le graphique suivant nous montre la vitesse de mémorisation d'une odeur et d'une couleur (plus lente).

Mémoire des formes

Mémoire du temps

Les abeilles mémorisent le motif d'une fleur dans son entièreté, aussi bien la couleur que la forme. Avant de se poser sur une fleur, elles vont vérifier si la forme et la couleur correspondent à ce qu'elles ont mémorisé. Elles sont ainsi capables de mémoriser des motifs complexes avec 24 éléments de quatre couleurs différentes.

La sécrétion nectarifère de certaines fleurs se limite souvent à certaines heures de la journée. Les abeilles doivent donc avoir la notion du temps pour se déplacer lorsque le nectar est présent. Elles constituent un véritable carnet de rendez-vous pour chaque période de la journée, elles ont un site particulier à visiter (de forme, de couleur et d'odeur définies).

Conditionnement
9 h 10 h 11 h
Test visites
9 h 10 h 11 h

Des butineuses ont été dressées à deux motifs présentés à des moments différents de la journée. Lorsqu'on leur présente les motifs en même temps, elles choisissent celui qu'elles avaient appris à butiner. (Gould 1993)

De même, elles peuvent mémoriser certains repères présents sur leur trajet.