Autres pays : Documents

Retour aux résultats pour "Autres pays"

  • ActuApi 46 : Isoler, attention à l'humidité
  • document-pdf-text	 icon 186 - Musée apicole, deux approches (Etienne BRUNEAU - 466 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 185 - Slovaquie, Pologne, la diversité européenne (Etienne BRUNEAU - 513 Ko)

    Présentation de l'environnement agricole, forestier et naturel de la Slovaquie en relation avec l'activité apicole

  • document-pdf-text	 icon 184 - Education et sensibilisation, deux formules (Etienne BRUNEAU - 374 Ko)

    Présentation de deux approches pédagogiques. Un rucher école classique basé sur une grande partie de pratique et une démarche plus diversifiée et plus global intégrant divers outils et visant à une sensibilisation à l‘importance de la biodiversité

  • document-pdf-text	 icon 184 - Se diversifier avec la gelée royale (Etienne BRUNEAU - 294 Ko)

    Présentation d'une exploitation qui s'est diversifiée en produisant de la gelée royale suite aux problèmes rencontrés avec le tournesol et les problèmes de marché

  • document-pdf-text	 icon 183 - Route d'or, au coeur de l'apiculture (Etienne BRUNEAU - 313 Ko)

    Cet article présente les informations recueillies lors de notre visite de l’entreprise Route d’or spécialisée dans le travail de la cire. C‘est le plus important fabriquant de ruches en bois en France. C’est également un magasin pour tous les apiculteurs de cette partie de France.

  • document-pdf-text	 icon 182 - Du terrain à la recherche (Etienne BRUNEAU - 573 Ko)

    Présentation d'un apiculteur attentif à l'état de ces colonies. Visites de la station INRA du Magneraud

  • document-pdf-text	 icon 181 - Professionnels en 4 dimensions (Etienne BRUNEAU - 571 Ko)

    Présentation de quatre exploitations professionnelles en Vendée et en Charente maritime avec leurs spécificités liées à leur dimension et aux choix personnels réalisés par leur responsable.

  • document-pdf-text	 icon 180 - Sophie et patrice Dugué, la piste de l'élevage (Etienne BRUNEAU - 2 Mo)

    Patrice et Sophie Dugué nous présentent leur exploitation basée principalement sur l’élevage de reines et la vente d’essaims. L’organisation du travail est indispensable pour mener à bien cette entreprise qui occupe 10 personnes en saison.

  • document-pdf-text	 icon 179 - 2017 voyage au pays du tournesol (Etienne BRUNEAU - 2 Mo)
  • document-pdf-text	 icon 178 - Le sens de l'entreprise (Etienne BRUNEAU - 2 Mo)

    Rapide présentation des différents activité de diversification développées par un apiculteur professionnel particulièrement entreprenant.

  • document-pdf-text	 icon 177 - L'entraide, une richesse (Etienne BRUNEAU - 1 Mo)

    Présentation de la firme Honey Group Finland principal conditionneur finlandais et qui travaille en synergie avec les apiculteurs.

  • document-pdf-text	 icon 177 - Blaj et sa fête du miel 10e édition (Alina MATES-OCHIS - Etienne BRUNEAU - 1 Mo)
  • document-pdf-text	 icon 176 - Spécialistes des cires (Etienne Bruneau - 929 Ko)

    Présentation des activités de Pekka et Kirsti Paajanen qui ont le principal atelier de cires en Finlande. L’article présente les différentes opérations qui conduisent des cadres aux feuilles de cire gaufrée. Ils sont également spécialisés dans la production de cires pour les bougies.

  • document-pdf-text	 icon 176 - Actualité (Etienne Bruneau, Agnès Fayet - 747 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 175-Apiculture en ville (Etienne Bruneau - 1 Mo)

    Présentation de deux exemples d'apiculture en ville en finlande avec la capitale et Akaa, "la cité des abeilles"

  • document-pdf-text	 icon 175-Petit-déjeuner au miel en Bolivie (Anne-Christine Brouwers - 1007 Ko)

    Présentation d'un projet de développement en Bolivie

  • document-pdf-text	 icon 174-Professionnels en Finlande (Etienne BRUNEAU - Eric BANDOUX - S. JAS - 2 Mo)

    Présentation de deux exploitations apicoles finlandaises et de leur saison apicole courte avec des abeilles italiennes et/ou Buckfast.

  • document-pdf-text	 icon 174-Prix du miel, l'effrondrement (Noberto GARCIA - 463 Ko)

    Cet article étudie les différentes causes pouvant générer une diminution des prix du miel. L’adultération est mise en avant comme le paramètre explicatif de ce phénomène.

  • document-pdf-text	 icon 173-Finlande, pays des extrêmes (Etienne BRUNEAU - 608 Ko)

    Présentation générale de l'apiculture en Finlande et de ses principaux paramètres : apiculteurs, production de miel, saison apicole, climat....

  • document-pdf-text	 icon 172- 1er producteur de miel en manque d'abeilles (Walter HAEFEKER - 131 Ko)

    A l’occasion de le CBPIC 2016, des exposés ont permis de mieux comprendre le processus de production des miels chinois basés principalement sur la récolte de miels non matures.

  • document-pdf-text	 icon 172-Pasteur et médecin (Etienne BRUNEAU - 260 Ko)

    Docteur Laza présente les bases de sa pratique médicale à savoir les soins du corps par la naturothérapie et les produits de la ruche, l’alimentation et le foi.

  • document-pdf-text	 icon 172-Infographies de l'apiculture (Etienne BRUNEAU - Sabine Malfait - 537 Ko)

    Infographies des statistiques européennes et mondiales présentant le marché du miel et la situation de l’apiculture.

  • document-pdf-text	 icon 171- Apidava, une histoire de famille (Etienne Bruneau - 1 Mo)

    La société Apidava est un réel moteur de l’économie locale à Blaj. Cet article en décrit brièvement les différentes facettes.

  • document-pdf-text	 icon 170 - Grama Mihai, plus bio.. (Etienne Bruneau - 460 Ko)

    Grama Mihai est un apiculteur professionnel et un éleveur à l’écoute de la nature. Ses résultats sont très encourageants : abeilles tolérantes aux varroas, reines de grande longévité, colonies avec une très forte dynamique de population, production importante de miel.

  • document-pdf-text	 icon 170-L'union, un objectif à atteindre (Etienne BRUNEAU - 56 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 169 - Le pain d'abeilles d'Apis drossent (Pushpendra S. BHANDARI - 301 Ko)

    brève présentation d’une récolte de pain d’abeilles par Apis dorsata en Inde

  • document-pdf-text	 icon 169 - Un apiculteur professionnel toscan spécialisé en production de pollen (Maximilien de NEVE - John HOWAT - 195 Ko)

    présentation de l’exploitation d’Aldo Metalori, apiculteur italien spécialisé dans la récolte du pollen bio. Les différentes facettes techniques de son exploitation sont passées en revue.

  • document-pdf-text	 icon 169 - Producteurs de pollen, rencontre (Etienne BRUNEAU - Alina VARADI - 478 Ko)

    la Roumanie est le principal producteur de pollen européen aujourd’hui. Trois apiculteurs qui en récoltent illustrent le matériel et la technique utilisés et l’intérêt de ce produit apicole peu connu. Les principaux pollens récoltés sont analysés et décrits sur le plan organoleptique.

  • document-pdf-text	 icon 168 - Entre passé et futur (Etienne BRUNEAU - 501 Ko)

    aperçu des différents types d’apiculture que l’on peut trouver en Roumanie. Cela va du petit amateur à l’apiculture professionnelle avec des ruchers très importants.

  • document-pdf-text	 icon 167 - Au coeur de la Transylvanie (Etienne BRUNEAU - 537 Ko)

    présentation des objectifs du voyage 2015 en Roumanie ainsi que des données générales du secteur apicole

  • document-pdf-text	 icon 167 - La diversité, clé de la nature (Etienne BRUNEAU - 137 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 166 - Varroas et virus, une interaction néfaste (Fanny Mondet - Joachim R. de Miranda - André Kretzschmar Alison R. Mercer - Yves Le Conte - 744 Ko)

    Des scientifiques français et néo-zélandais ont analysé la présence de virus dans des zones infestées depuis différentes périodes par Varroa. Ils ont montré que l’arrivée du varroa coïncide avec une modification drastique des virus dans les colonies avec les problèmes que cela peut provoquer au niveau des abeilles.

  • document-pdf-text	 icon 165 - L'abeille portugaise en pratique 5 (Etienne BRUNEAU - 2 Mo)

    La conduite apicole au Portugal est fortement influencée par Apis mellifera iberiensis. A Bragança, une équipe de chercheurs a travaillé sur sa caractérisation et à Nisa, un centre d’élevage propose des reines aux apiculteurs. Cette abeille assez agressive mais extrêmement rustique a façonné l’apiculture qui reste très traditionnelle.

  • document-pdf-text	 icon 164 - PORTUGAL - Des recherches très appliquées (Etienne BRUNEAU - 1 Mo)

    la recherche apicole au Portugal se concentre dans les écoles agricoles et porte principalement sur les produits de la ruche, l’élevage et la pathologie. Elle vient en complément direct de l’assistance technique.

  • document-pdf-text	 icon 163 - Un encadrement à la carte (Etienne BRUNEAU - 2 Mo)

    Présentation des activités de 3 coopératives et d’un groupement qui rendent de nombreux services aux apiculteurs et leur offrent une structure d’encadrement

  • document-pdf-text	 icon 161 - L'organisation de l'apiculture en France (Agnès FAYET - 256 Ko)

    Panorama général de l’organisation de l’apiculture française

  • document-pdf-text	 icon 160- voyage - Mai-juin (Etienne Bruneau - 436 Ko)

    Présentation de deux apiculteurs professionnels spécialisés en élevage de reines qui développent leur activité en pleine agglomération sans problèmes particuliers avec le voisinage malgré une densité de colonies dépassant de loin ce qu'on peut imaginer chez nous.

  • document-pdf-text	 icon 159 - Coté professionnels (Etienne BRUNEAU - 771 Ko)

    Certains apiculteurs professionnels travaillent avec un nombre important de ruches de façon intensive, que ce soit au niveau de la production ou de la commercialisation. La dimension des ruchers est impressionnante, ce qui n'empêche pas d'avoir des rendements à la ruche très élevés.

  • document-pdf-text	 icon 158 - Un choix de vie (Etienne BRUNEAU - 2 Mo)

    Plusieurs apiculteurs professionnels ou semi-professionnels tirent leurs revenus d’un nombre relativement réduit de ruches. Plusieurs approches sont présentées ici, allant d’une conduite très extensive et naturelle à une conduite très productiviste. Toutes ces pistes élargissent notre vision des exploitations professionnelles.

  • document-pdf-text	 icon BEENET: NATIONAL-WIDE MONITORING PROJECT IN ITALY (Lodesani Marco, Sgolastra Fabio, Medrzycki Piotr - 3 Mo)

    Dr Marco LODESANI, Mutinelli Franco, Claudio Porrini , Sgolastra Fabio , Medrzycki Piotr

    Consiglio per la Ricerca e la sperimentazione dans Agricoltura (ARC ), Unità di ricerca di apicoltura e bachicoltura , Bologne, Italie

    BeeNet, a nation-wide monitoring project in Italy

    BeeNet is a network for studying bees-environment interactions and monitoring honeybee mortality and colony losses in Italy. It was activated in September 2011 with 97 apiaries for a total of approximately one thousand beehives. In 2012 the monitoring network progressed up to 303 apiaries located in all the Italian regions with approx. three thousand beehives. The apiaries are organized in “monitoring units”, composed of five apiaries with ten beehives each, managed by a referent person who is in charge to carry out visits in 4 different periods of the year: 1st, end of Winter; 2nd, Spring-Summer; 3rd, end of Summer-beginning of Autumn; 4th, before wintering. At each visit, environmental and beehive data are recorded, while at visit 1 and 3, samples of beehive matrices are collected (beebread and live honey bees) to carry out chemical (pesticides), pathology (Nosema, virus and Varroa) and nutritional (beebread raw protein) analyses. In 2011 the total mortality was not correlated to any of the investigated parameters. However, the total mortality almost doubled in apiaries infected by Nosema compared to the negative ones. Furthermore, Varroa infection is directly correlated to ABPV, while Winter mortality is negatively correlated to the percentage of beebread raw protein. According to the data obtained from the first six months of monitoring in 2012, the infection by N. ceranae is between low and medium; DWV is present in 95.1% of the samples and in 20% of cases the concentration is above 10 million viral copies per bee. ABPV and CBPV are also present, with a prevalence of 50 and 70% respectively, but the number of samples with a viral load above 10 million viral copies account only for 1 and 3% respectively. Beebread collected from beehives located in southern Italy showed a higher raw protein content; however, the percentage of beebread contaminated by active substances used in Varroa control is higher than in beebread collected in northern Italy. Overall 50.4% of beebread samples analyzed was positive to at least one active substance. Moreover, a bee emergency service team has been established who is in charge of field intervention, samples and data collection, and epidemiological investigation in case of mortality report, in collaboration also with Health Authorities.

    BeeNet, un projet italien de monitoring à l’échelle nationale

    BeeNet est un réseau centré sur l’étude des interactions abeilles-environnement, la surveillance de la mortalité des abeilles et la caractérisation des pertes de colonies en Italie. Il a été activé en Septembre 2011 avec 97 ruchers (comptabilisant environ mille ruches). En 2012, le réseau de surveillance a progressé jusqu’à 303 ruchers situés dans toutes les régions italiennes avec environ trois mille ruches. Les ruchers sont organisés en «unités de surveillance»: chaque unité comprend cinq ruchers de dix ruches et est gérée par un responsable. Ce dernier est chargé d’effectuer des visites à quatre périodes distinctes de l’année: la première à la fin de l’hiver; la seconde au printemps-été; la troisième en fin d’été - début d’automne; et la quatrième avant l’hivernage. Lors de chaque visite, les données environnementales de la ruche sont enregistrées, par ailleurs lors des première et troisième visites, les échantillons de matrices de la ruche sont prélevés (pain d’abeille et abeilles mellifères vivantes) afin d’effectuer des analyses chimiques (pesticides), pathologiques (Nosema, virus et Varroa) et nutritionnelles (protéines brutes issues des pains d’abeilles).Les données de 2011 ne montrent pas de corrélation entre la mortalité totale et les paramètres étudiés. Cependant, la mortalité totale a presque doublé dans les ruchers infectés par Nosema par rapport aux ruchers non infectés. En outre, l’infestation de Varroa est directement corrélée à l’ABPV tandis que la mortalité hivernale est négativement corrélée au pourcentage de protéines brutes contenues dans le pain d’abeille. Selon les données obtenues à partir des six premiers mois de surveillance en 2012, le niveau d’infection par N. ceranae est faible ou moyen; le DWV est présent dans 95,1% des échantillons, et dans 20% des cas, la concentration est supérieure à 10 millions de copies virales par abeille. L’ABPV et le CBPV sont également présents, avec une prévalence de 50 et 70% respectivement, mais le nombre d’échantillons avec une charge virale supérieure à 10 millions de copies virales ne représentent que 1 et 3% respectivement. Le pain d’abeille recueilli auprès de ruches situées dans le sud de l’Italie présente une teneur en protéines brutes plus élevée, mais par contre le pourcentage de pain d’abeilles contaminé par des substances actives utilisées dans la lutte contre Varroa est plus élevé en comparaison des prélèvements recueillis dans le nord de l’Italie. Pour l’ensemble des échantillons, 50,4 % des prélèvements de pain d’abeille analysés se sont révélés positifs pour au moins une substance active. En outre, un service d’urgence de l’abeille a été mis en place, ce dernier est en charge de l’intervention sur le terrain, de la prise d’échantillons et de la collecte de données, ainsi que d’une enquête épidémiologique lors du rapport de mortalités, en collaboration avec les Autorités Sanitaires.

  • document-pdf-text	 icon BEEBREED un Réseau Européen d‘ Elevage et de Sélection (Prof. Dr.Ir. Octaaf VAN LAERE - 8 Mo)

    Pr. Dr. Ig. Octaaf VAN LAERE Vlaams Vulgarisatiecentrum voor Bijenteelt vzw

    Beebreed, an European network of breeding and selection In Belgium, as in Europe and other industrialized countries worldwide, beekeeping is declining - to such a point that pollination of crops become in some areas insufficient. This phenomenal has several causes: - Parasitic disease, ‘Varroa’ (Varroa destructor) and certain viruses. Brood diseases (‘American foulbrood’ and others). - Intensification of farming. Large plot cultivate as monoculture. Lack of diversity of melliferous plants, above all at the end of the summer, beginning of autumn. - Use of insecticides in agriculture et horticulture, often unjustified. Neurotoxic insecticides, difficult to detect (neonicotinoids). A recovery of colonies is essential. Therefore, all means should be put in place to halt beekeeping decline.

    Based on the results of favorable livestock selection, several German research laboratories have reached a common breeding program controlled by computer. A central computer processing the database is installed at the University of Berlin (www.beebreed.eu / www.beebreed.be). This programme is currently implemented in several countries in Europe. Hives are monitored regularly regarding: o Honey production. o Bees’ aggressiveness. o Comb stability. o Lack of swarming. o Natural resistance against varroa and other diseases. Mating control is done by artificial insemination or by installing nucs with young queens in isolated zones with restricted access to males of high quality offspring (island of fertilization).

    Beebreed, un réseau européen d’élevage et de sélection En Belgique, aussi bien qu’ en Europe et dans les pays industrialisés du monde entier, l’ apiculture est en régression. Cette régression est catastrophique à tel point que la pollinisation des cultures agricoles est sur le point d’ être largement insuffisante. Cette situation a plusieurs causes: - Maladie parasitaire, la ‘varroase’ (parasite Varroa destructor) et certaines viroses. Maladies du couvain (‘Loque américaine’ et autres). - Intensification de l’ agriculture moderne. Larges parcelles de monocultures. Manque de diversité de plantes mellifères, surtout tardives en période fin été - “ début automne. - Utilisation d’ insecticides en agriculture et horticulture, souvent d’ une façon injustifiée. Insecticides neurotoxiques, difficiles à détecter (néonicotinoides). Un redressement du cheptel apicole s’ impose. Il s’ avère indispensable que tous les moyens possibles soient mis en oeuvre pour réaliser un arrêt de la dégradation de l’ apiculture. En s’inspirant des résultats de sélection favorables dans le domaine de l’ élevage du bétail, plusieurs laboratoires de recherche allemands sont arrivés à un programme commun de sélection commandé par ordinateur. Un ordinateur central pouvant se charger du traitement de la base de données est installé à l’ université de Berlin (www.beebreed.eu / www.beebreed.be). Ce programme est actuellement en application dans plusieurs pays en Europe. Les ruches sont controlées régulièrement du point de vue o Production de miel. o Agressivité des abeilles. o Stabilité des abeilles sur les rayons. o Absence d’ essaimage. o Résistance naturelle contre la varroase et autres maladies. Le contrôle de l’ accouplement se fait par insémination artificielle ou par installation des ruchettes avec les jeunes reines dans des endroits isolés n’ ayant que des mâles d’ une descendance de haute qualité (île de fécondation).

  • document-pdf-text	 icon Programme de sélection et amélioration de la performance des abeilles mellifères (Pierre Giovenazzo, Georges Martin - 1 Mo)

    Dr Pierre GIOVENAZZO

    Université Laval et Centre de recherche en sciences animales de Deschambault

    Development paths of selection in North America

    Since 2010, Quebec has adopted a new program of selection for honeybees to improve the production and colonies hardiness. This new program of selection is based on a close collaboration between the provincial beekeeping industry (the Quebec Federation of Beekeepers) and the Centre for Research in Animal Science Deschambault (CRSAD). The CRSAD has the responsibility to make annual scientific assessments of different selected lines, to make controlled crosses to improve desirable traits and to send back to queen breeders improved offspring. This transfer of improved genetics is done via four queen breeders in Quebec: ‘ApiCulture’, ‘Les élevages de reines Moreau’, ‘Rustique Apiculture’ and ‘le Château de Cyr’. They have the responsibility to make a second evaluation of new lines in a production environment, integrating these lines in their breeding program and doing the multiplication for sale. Selection process : The initial gene pool (established in 2010) is composed of 135 honeybees colonies (Apis mellifera) belonging to the Buckfast line <Varroa sensitive hygiene> (VSH) and hybrids from Quebec. In our selection process, we chose the selection method called ‘la méthode de sélection multi caractères des niveaux de rejets indépendants’. The colonies selected for breeding are chosen according to their ranking and their performance above a threshold set in advance. Easy to implement, this method fits well with the selection step by step which follows the development of colonies, according to an hierarchical decrease by importance of traits. Four traits are used: survival in winter, hygienic behavior (freezing brood nitrogen test), the development of the colony from May to June (the amount of brood) and honey production (kg / colony). All crosses are made in specialised apiaries for isolated fertilization during the months of July and August. We have prioritized the performance of maternal line in addition to performing an overall control of paternity by placing 10 colonies of superior performance for males production in the apiary. We also tried a forced male production by introducing male frameworks (one every two weeks) coming from colonies with superior performance within the mother breeding colonies from the apiary. The selection of the paternal side requires preparation that begins at least 40 days before the arrival of the young queens to ensure the development and sexual maturation of males. Each year, the CRSAD produces between 12 to 15 new lines. Five of these new lines are distributed to queen breeders associated with the project. They are the link between the provincial beekeeping industry and the breeding program. They receive a common line (control for comparison) and a exclusive line (different exclusive crossings). All other new lines remain at the CRSAD for further evaluation/selection in the following year. The top 20 colonies of the year are wintered and placed in isolated fertilization areas next year, as paternal colonies. Our process allows an annual maternal selection and a time lag paternal selection. Other colonies with performance above the average of the apiary are not treated (survival selection) and are included in the selection process the following year. After three years of selection, we offer clues for genetic progress of the main traits (hygienic behavior, brood development, honey production and rate of inbreeding). Our breeding program has also introduced the application of artificial insemination. The objective of this conference is to present the results of our work selection and share with you this experience.

    Pistes de développement de la sélection en Amérique du Nord

    Depuis 2010, la province de Québec s’est dotée d’un nouveau de programme de sélection de l’abeille domestique afin d’améliorer la production et la rusticité des colonies. Le fonctionnement de ce nouveau programme de sélection est basé sur une étroite collaboration entre l’industrie apicole provinciale (la Fédération des apiculteurs du Québec) et le Centre de recherche en sciences animales de Deschambault (CRSAD). Le CRSAD a la responsabilité de faire des évaluations scientifiques annuelles de différentes lignées sélectionnées, de faire des croisements dirigés vers l’amélioration de caractères désirables et de retourner aux éleveurs de reines la descendance améliorée. Ce transfert de la génétique améliorée se fait via quatre éleveurs de reines du Québec : ApiCulture, Les élevages de reines Moreau, Rustique Apiculture et le Château de Cyr. Ils ont la responsabilité de faire une seconde évaluation des nouvelles lignées dans un contexte de production, d’intégrer ces lignées dans leur programme de sélection et de faire la multiplication pour la vente. Déroulement des travaux Le pool génétique initial (établi en 2010) est composé de 135 colonies d’abeilles domestiques (Apis mellifera) appartenant à des lignées Buckfast, <Varroa sensitive hygiene>(VSH) et hybrides du Québec. Pour notre processus de sélection, nous avons choisi la méthode de sélection multi caractères des niveaux de rejets indépendants. Dans ce mode de sélection, les colonies gardées pour la reproduction sont déterminées en fonction de leur rang et de leur performance au-dessus d’un seuil fixé préalablement. Simple à réaliser, cette méthode s’accorde bien à une sélection par étapes successives qui suit le développement des colonies et opère selon une hiérarchie de caractères d’importance décroissante. Quatre caractères sont retenus: la survie à l’hivernage, le comportement hygiénique (test de congélation du couvain à l’azote), le développement de la colonie mai à juin (quantité de couvain) et la production de miel (kg/colonie). Tous les croisements sont réalisées en rucher de fécondation isolé au cours des mois de juillet et aout. Nous avons priorisé la performance de l’ascendance maternelle en plus d’effectuer un contrôle global de l’ascendance paternelle en plaçant 10 colonies à performances supérieures pour la production des mâles dans les ruchers de fécondation. Nous avons aussi fait l’essai d’un élevage forcé de mâles par l’introduction de cadres de mâles (1 cadre de mâle aux deux semaines) provenant de colonies à performance supérieures dans des colonies mères sur le site. La sélection du côté paternelle nécessite une préparation qui débute au moins 40 jours avant l’arrivée des jeunes reines afin d’assurer le développement et la maturation sexuelle des mâles. À chaque année, le CRSAD produit entre 12 et 15 nouvelles lignées. Cinq de ces nouvelles lignées sont distribuées aux éleveurs de reines associés au projet. Ils sont le lien entre l’industrie apicole provinciale et le programme de sélection. Ils reçoivent une lignée commune (témoin pour comparaison) et une lignée exclusive (différents croisements exclusifs). Toutes les autres nouvelles lignées restent au CRSAD et subissent une évaluation/sélection à l’année suivante. Les 20 meilleures colonies de l’année sont hivernées et placées dans les sites de fécondation isolés l’année suivante et servent de colonies paternelles. Notre processus permet une sélection annuelle maternelle avec décalage paternel. Les autres colonies ayant une performance au-dessus de la moyenne du rucher ne subissent aucun traitement sanitaire (Sélection de survie) et sont intégrées dans le processus de sélection l’année suivante. Après trois années de sélection nous proposons des indices de progression génétique pour les caractères principaux (comportement hygiénique, le développement du couvain, la production de miel et le taux de consanguinité). Notre programme de sélection a également introduit l’application de l’insémination artificielle. L’objectif de cette conférence est de vous présenter les résultats nos travaux de sélection et de partager avec vous l’expérience acquise.

  • document-pdf-text	 icon 156 - Au service des apiculteurs (Etienne BRUNEAU - 728 Ko)

    Golden Nectar et Balta sont deux exemples de dimension totalement différente qui offrent des services aux apiculteurs. Le premier conditionne le miel principalement pour l’exportation et le second la cire. Les deux travaillent dans un esprit de qualité.

  • document-pdf-text	 icon 156 - Apimondia, le sourire de l'Ukraine (Marie WARNIER - Etienne BRUNEAU - 1 Mo)

    Bref compte-rendu du congrès Apimondia 2013 qui s’est déroulé à Kiev (Ukraine) du 29 septembre au 3 octobre

  • document-pdf-text	 icon 155 - Hongrie, pays des grandes miellées (Etienne BRUNEAU - 742 Ko)

    Voici une présentation générale de l’apiculture en Hongrie, de ses grandes miellées ainsi que le trajet réalisé lors du voyage 2013 du CARI. Le centre de recherche apicole de Katki et le musée apicole de Gödöll�‘ sont également présentés.

  • document-pdf-text	 icon 154 - Allemagne, autres facettes (Etienne BRUNEAU - 581 Ko)

    présentation du superbe Bienenmuseum de Weimar, du principal revendeur de matériel apicole Holtermann et de Steffen Böhm, apiculteur professionnel responsable apicole de la région de Gelenau qui a été confronté à de gros problèmes d’intoxication avec ses carnica.

  • document-pdf-text	 icon 153 - Lune de miel sur les îles (Etienne BRUNEAU - 915 Ko)

    La visite de la station de fécondation de Ruden a attiré notre attention sur les critères dont il faut tenir compte au niveau des colonies à mâles.

  • document-pdf-text	 icon 152 - Parmi les chasseurs de miel (Franc Sivic - 2 Mo)

    Compte-rendu de rencontres avec des apiculteurs de Madagascar dont l’un était cueilleur de miel

  • document-pdf-text	 icon 152 - Exploitation de Wolfgang (Etienne Bruneau - 635 Ko)

    Apiculteur professionnel le plus performant de l’ex-RDA, Pientka est aujourd’hui l’un des leaders du groupe Buckfast en Allemagne

  • document-pdf-text	 icon 151-Nucell, numéro un mondial de la propolis (Etienne Bruneau - 643 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 151-Fraîcheur de la gelée royale, une histoire de couleur (Etienne Bruneau - 329 Ko)

    Cet article présente une technique simple de vérification de la fraîcheur de la gelée royale (par colorimétrie).

  • document-pdf-text	 icon 151-Apimondia : apimedica et apiquality 2012 en Chine (Etienne Bruneau - 199 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 151-Hensel, un chemin différent (Etienne Bruneau - 2 Mo)

    Description d’une exploitation professionnelle pilote en Allemagne travaillant avec une biruche et l’abeille Buckfast

  • document-pdf-text	 icon 150-Apiculture et bruyère (Etienne BRUNEAU - 723 Ko)

    L’institut apicole de Celle et l’exploitation Stöckmann sont des pôles qui illustrent le niveau de performance de l’apiculture allemande. Un travail en collaboration avec le terrain et basé sur l’expérience du passé a permis la mise en place de solutions nouvelles pour résoudre certains problèmes auxquels sont confrontés de nombreux apiculteurs.

  • document-pdf-text	 icon 149 - Hier et aujourd'hui (Etienne BRUNEAU - 586 Ko)

    Grandes caractéristiques de l’apiculture allemande et description d’un rucher ancien qui utilise des paniers pour la production de miel de bruyère.

  • document-pdf-text	 icon 146 - Slovénie, pays de la carnica (Etienne BRUNEAU - 1 Mo)

    L’abeille carnica est originaire de Slovénie, et les apiculteurs slovènes mettent tout en oeuvre pour préserver la qualité et la diversité de leur abeille. Nous présentons ici les grands principes d’élevage et l’exemple de trois éleveurs.

  • document-pdf-text	 icon 145 - Portraits d'apiculteurs. Valorisation, des exemples gagnants (Etienne BRUNEAU - 532 Ko)

    On peut trouver plusieurs exemples de diversification apicole en Slovénie. Le tourisme en est un, qu’il soit de passage ou résidentiel. L’histoire, l’abeille et ses produits sont mis en valeur sous diverses formes.

  • document-pdf-text	 icon 145 - Les alcaloïdes des miels (Paula LANZELOTTI - 249 Ko)

    La présence d’alcaloïdes pyrrolizidiniques représente un nouveau problème dans les miels. Ces molécules sont naturellement présentes dans plusieurs espèces de plantes. Certaines mesures sont à prendre (fixation de limites raisonnées...) pour éviter des impacts importants sur le marché.

  • document-pdf-text	 icon 144 - Slovénie, terre d'histoire (Etienne BRUNEAU - 533 Ko)

    Brève présentation de l’histoire apicole en Slovénie au travers de personnages illustres et du prestigieux musée de Radovljica

  • document-pdf-text	 icon 144 - L'abeille à l'école (Agnès FAYET - 281 Ko)

    Programme de formation à l’école en Slovénie

  • document-pdf-text	 icon 144 - Apiculture, le pieds dans l'eau (Noa Simon - 175 Ko)

    Argentine, delta du fleuve Sarmiento. Les apiculteurs se sont adaptés au milieu et les crues du fleuve ont forgé une apiculture bien particulière.

  • document-pdf-text	 icon 144 - Apimondia 2011 (Etienne BRUNEAU - Noa SIMON - 522 Ko)

    Le congrès Apimondia qui s’est tenu à Buenos Aires a été une grande réussite principalement liée à une bonne organisation et à une participation importante. Des décisions importantes ont été prises en AG et vont changer le fonctionnement de la fédération Apimondia.

  • document-pdf-text	 icon 143 - Slovénie, le pays des abeilles (Etienne BRUNEAU - 894 Ko)

    Cet article présente brièvement les principales caractéristiques de la Slovénie du point de vue apicole : économie, environnement, organisation apicole, produits...

  • document-pdf-text	 icon 141- Le miel de tilleul de Picadie (Etienne BRUNEAU - 396 Ko)

    Les professionnels de l’APPNP ont développé avec la région de Picardie une valorisation du miel de tilleul qui con-stitue leur produit phare. Ils le produisent en forêt d’Halatte.

  • document-pdf-text	 icon 141- Mises en cage, une solution (Francesco PANELLA - 434 Ko)

    Pour résoudre le manque d’efficacité des traitements en présence de couvain, les apiculteurs italiens ont développé des techniques basées sur le blocage de ponte des reines juste après la miellée d’été. Cela donne de bons résultats chez eux et a contribué au redémarrage de l’apiculture.

  • document-pdf-text	 icon 140- Le sanctuaire de l'abeille noire bretonne (Etienne BRUNEAU - 542 Ko)

    Voici une brève présentation du conservatoire de l’abeille noire bretonne, à la fois garant de la préservation du patrimoine génétique et précieux bio-indicateur.

  • document-pdf-text	 icon 139 - Trois jours en Hongrie (Etienne BRUNEAU - 633 Ko)

    Voici trois photographies de l’apiculture hongroise : l’exploitation d’un apiculteur professionnel qui gère 400 ruches, un congrès apicole qui regroupe 1000 apiculteurs tous les ans et le plus gros conditionneur du pays. Elles nous donnent une première approche de la situation apicole de ce pays gros producteur d’acacia.

  • document-pdf-text	 icon 139 - Des abeilles en ville (Etienne BRUNEAU - 529 Ko)

    Comment intégrer l’abeille dans un milieu urbain ? Dans ce domaine, la ville de Lille a pris plusieurs initiatives intéressantes. Les ruchers écoles jouent un rôle essentiel dans le développement et le maintien de l’apiculture. Plusieurs approches sont possibles à ce niveau (Villeneuve-d’Ascq, Rennes). Les ruchers familiaux et communautaires comme celui de Bierne peuvent être une solution au manque d’emplacements.

  • document-pdf-text	 icon 138 - Diversifier, la solution ? (2) (Etienne BRUNEAU - 1 Mo)

    Quelques exemples d'exploitations apicoles qui, à côté du miel ont développé des activités de diversification : le tourisme à la ferme, le chouchen (hydromel breton), les pâtisseries au miel et la gelée royale.

  • document-pdf-text	 icon 138 - Maria Murarikova, une artiste slovaque (Etienne BRUNEAU - 229 Ko)

    Le parcours d'une couturière qui, passionnée de biscuits au miel décorés, en a fait sa profession, ce qui lui a apporté une reconnaissace internationale.

  • document-pdf-text	 icon 137 - Cap nord-ouest (Etienne Bruneau - 2 Mo)

    Plusieurs exploitations ont trouvé différentes voies de diversification pour s’adapter à cette région au climat maritime

  • document-pdf-text	 icon 137 - Ruchers fixes ou transhumance, la réponse roumaine (Dumitru CAUIA - 959 Ko)

    L’auteur nous propose un modèle de supports à réaliser soi-même ainsi qu’une technique de chargement de conteneurs adaptée aux ruchers de transhumance

  • document-pdf-text	 icon 136 - Récolte de fonds (Riccardo Jannoni-Sebastianini - 224 Ko)

    Venir en aide à Haïti, pays sinistré

  • document-pdf-text	 icon 134-Wênd Puiré du rêve à la réalité (Izabela Freytag - 676 Ko)

    Un projet, la coopérative Wênd Puiré au Burkina Faso, permet à des paysans d’avoir une rentrée d’argent. Leur miel est commercialisé sous le nom d’Apisavana.

  • document-pdf-text	 icon 103 - Mende (Izabela FREYTAG, Etienne BRUNEAU - 300 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 103 - La varroatose en Iran (Reza SHAHROUZI - 219 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 104 - Projet Sénégal (Christian COROND - 446 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 107 - Polska (Izabela FREYTAG - 404 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 107 - L'élevage de demain (Etienne Bruneau - 696 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 108 - Pologne, ruchers traditionnels (Izabela FREYTAG, Etienne BRUNEAU - 485 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 109 - Jardin d'abeilles (Izabela FREYTAG - 322 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 132 - Histoire d'un président d'Apimondia hors du commun (Etienne BRUNEAU - 375 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 131 - La Carpatica (Izabela FREYTAG, Etienne BRUNEAU - 324 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 131 - Travail du miel, un passeport qualité (Etienne BRUNEAU - 713 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 131 - Bergers d'abeilles (Etienne BRUNEAU - 461 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 131 - Roumanie, pays des bergers d'abeilles (Etienne BRUNEAU - 265 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 130-La Réunion, un paradis (Etienne BRUNEAU - 363 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 129-Agriculteur et apiculteur (Etienne BRUNEAU - 584 Ko)

    Rencontre d’un jeune apiculteur tchèque qui explique la conversion progressive de son exploitation agricole en exploitation apicole.

  • document-pdf-text	 icon 127-Acacia, tilleul et tournesol, l'or apicole roumain (Nicola ION, Razvan COMAN, Grigore FOTA - 1 Mo)
  • document-pdf-text	 icon 127 - Le fruit de l'expérience(2) (Etienne Bruneau - 402 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 128-Le fruit de l'expérience(3) (Etienne Bruneau - 554 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 128-Premier regard sur le pays du Milieu (Etienne Bruneau - 755 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 127-Le fruit de l'expérience(2) (Etienne BRUNEAU - 402 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 127-Le dépérissement en Europe et aux Etats-Unis, des approches différentes (Etienne BRUNEAU, Michael BURGET - 498 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 127-Acacia, tilleul et tournesol, l'or apicole roumain (Nicola ION, Razvan COMAN, Grigore FOTA - 1 Mo)
  • document-pdf-text	 icon 124 - Sur le chemin du miel (Etienne Bruneau - 362 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 124 - Corse, le goût du maquis (Etienne Bruneau - 479 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 110 - Miel et diversification (Etienne BRUNEAU - 465 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 112-Zafferana, village du miel (Etienne BRUNEAU - 848 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 112-Sur les chemins de la sicula (Izabela FREYTAG - 804 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 113-Des ruchettes pour la pollinisation (Etienne BRUNEAU - 950 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 114-Ruchers anciens (Etienne BRUNEAU - 946 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 123-Optimaliser ses ressources (Etienne BRUNEAU - 386 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 123-Miels sous les tropiques (Etienne BRUNEAU - 707 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 122-Travailler (Etienne BRUNEAU - 762 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 122-Du miel au pied des pistes (Etienne BRUNEAU - 156 Ko)