Élevage et sélection : Documents

Retour aux résultats pour "Élevage et sélection"

  • Abeille noire
  • ActuApi 6 : Améliorer la qualité de ses colonies
  • Apiculture et nature
  • ActuApi 63 : Apiculture et nature
  • ActuApi 37 : De meilleures abeilles, c'est possible
  • ActuApi 33 : Les ruchettes, moteur de l'apiculture
  • document-pdf-text	 icon 181- Le frigo couveuse (Mathieu ANGOT - 204 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 178 - Des reines plein les yeux (Agnès FAYET - François RONGVAUX - 4 Mo)

    Expérience et conseils d'un éleveur Buckfast

  • document-pdf-text	 icon 175-Kevredigezh gwenan du Breizh (Agnès FAYET - 3 Mo)

    La démarche du conservatoire de l'abeille noire de l'Ouessant en 2016

  • document-pdf-text	 icon 173-Didier Brick - Elevage en réseau (Agnès FAYET - 436 Ko)

    conseils techniques d'un éleveur de reines Buckfast travaillant avec des ruchettes de fécondation

  • document-pdf-text	 icon 171- Louis Seret - La nature est un maître (Louis SERET - Agnès FAYET - 3 Mo)

    Conseils techniques d’un apiculteur chevronné

  • document-pdf-text	 icon 170 - Grama Mihai, plus bio.. (Etienne Bruneau - 460 Ko)

    Grama Mihai est un apiculteur professionnel et un éleveur à l’écoute de la nature. Ses résultats sont très encourageants : abeilles tolérantes aux varroas, reines de grande longévité, colonies avec une très forte dynamique de population, production importante de miel.

  • document-pdf-text	 icon 169 - Fiche élevage : Fécondation contrôlée (Agnès FAYET - 390 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 168 - Fiche élevage : Élevage de mâles (Agnès Fayet - 194 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 166 - Fiche élevage : Produire des cellules royales (Agnès FAYET - 750 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 165 - L'abeille portugaise en pratique 5 (Etienne BRUNEAU - 2 Mo)

    La conduite apicole au Portugal est fortement influencée par Apis mellifera iberiensis. A Bragança, une équipe de chercheurs a travaillé sur sa caractérisation et à Nisa, un centre d’élevage propose des reines aux apiculteurs. Cette abeille assez agressive mais extrêmement rustique a façonné l’apiculture qui reste très traditionnelle.

  • document-pdf-text	 icon 165 - Fiche élevage : calendrier d'élevage (Agnès FAYET - 995 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 164 - Voir & faire (Agnès FAYET - 1 Mo)
  • document-pdf-text	 icon 163 - Il était une fois... l'élevage (Agnès FAYET - 262 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 162 - Mille reines défilent à Chimay (Hubert GUERRIAT - 372 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 160- voyage - Mai-juin (Etienne Bruneau - 436 Ko)

    Présentation de deux apiculteurs professionnels spécialisés en élevage de reines qui développent leur activité en pleine agglomération sans problèmes particuliers avec le voisinage malgré une densité de colonies dépassant de loin ce qu'on peut imaginer chez nous.

  • document-pdf-text	 icon 63 ActuApi - POSTER (909 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 159 - Beebreed.eu, programme de sélection (Gaëtan Leveaux en collaboration avec le Professeur Van Laere - 269 Ko)

    Programme de sélection informatisé adapté aux races carnica, ligustica, mellifera et sicula

  • document-pdf-text	 icon 157 - Recommandations Beecome (Carolina CARDOSO - Etienne BRUNEAU - 2 Mo)

    Après un tableau de la situation de l’apiculture européenne, cet article reprend l’ensemble des recommandations faites à l’issue du congrès Beecome.

  • document-pdf-text	 icon 157 - Fiche matériel : Ruchettes de fécondation (Agnès Fayet - 521 Ko)
  • document-pdf-text	 icon BEEBREED un Réseau Européen d‘ Elevage et de Sélection (Prof. Dr.Ir. Octaaf VAN LAERE - 8 Mo)

    Pr. Dr. Ig. Octaaf VAN LAERE Vlaams Vulgarisatiecentrum voor Bijenteelt vzw

    Beebreed, an European network of breeding and selection In Belgium, as in Europe and other industrialized countries worldwide, beekeeping is declining - to such a point that pollination of crops become in some areas insufficient. This phenomenal has several causes: - Parasitic disease, ‘Varroa’ (Varroa destructor) and certain viruses. Brood diseases (‘American foulbrood’ and others). - Intensification of farming. Large plot cultivate as monoculture. Lack of diversity of melliferous plants, above all at the end of the summer, beginning of autumn. - Use of insecticides in agriculture et horticulture, often unjustified. Neurotoxic insecticides, difficult to detect (neonicotinoids). A recovery of colonies is essential. Therefore, all means should be put in place to halt beekeeping decline.

    Based on the results of favorable livestock selection, several German research laboratories have reached a common breeding program controlled by computer. A central computer processing the database is installed at the University of Berlin (www.beebreed.eu / www.beebreed.be). This programme is currently implemented in several countries in Europe. Hives are monitored regularly regarding: o Honey production. o Bees’ aggressiveness. o Comb stability. o Lack of swarming. o Natural resistance against varroa and other diseases. Mating control is done by artificial insemination or by installing nucs with young queens in isolated zones with restricted access to males of high quality offspring (island of fertilization).

    Beebreed, un réseau européen d’élevage et de sélection En Belgique, aussi bien qu’ en Europe et dans les pays industrialisés du monde entier, l’ apiculture est en régression. Cette régression est catastrophique à tel point que la pollinisation des cultures agricoles est sur le point d’ être largement insuffisante. Cette situation a plusieurs causes: - Maladie parasitaire, la ‘varroase’ (parasite Varroa destructor) et certaines viroses. Maladies du couvain (‘Loque américaine’ et autres). - Intensification de l’ agriculture moderne. Larges parcelles de monocultures. Manque de diversité de plantes mellifères, surtout tardives en période fin été - “ début automne. - Utilisation d’ insecticides en agriculture et horticulture, souvent d’ une façon injustifiée. Insecticides neurotoxiques, difficiles à détecter (néonicotinoides). Un redressement du cheptel apicole s’ impose. Il s’ avère indispensable que tous les moyens possibles soient mis en oeuvre pour réaliser un arrêt de la dégradation de l’ apiculture. En s’inspirant des résultats de sélection favorables dans le domaine de l’ élevage du bétail, plusieurs laboratoires de recherche allemands sont arrivés à un programme commun de sélection commandé par ordinateur. Un ordinateur central pouvant se charger du traitement de la base de données est installé à l’ université de Berlin (www.beebreed.eu / www.beebreed.be). Ce programme est actuellement en application dans plusieurs pays en Europe. Les ruches sont controlées régulièrement du point de vue o Production de miel. o Agressivité des abeilles. o Stabilité des abeilles sur les rayons. o Absence d’ essaimage. o Résistance naturelle contre la varroase et autres maladies. Le contrôle de l’ accouplement se fait par insémination artificielle ou par installation des ruchettes avec les jeunes reines dans des endroits isolés n’ ayant que des mâles d’ une descendance de haute qualité (île de fécondation).

  • document-pdf-text	 icon Programme de sélection et amélioration de la performance des abeilles mellifères (Pierre Giovenazzo, Georges Martin - 1 Mo)

    Dr Pierre GIOVENAZZO

    Université Laval et Centre de recherche en sciences animales de Deschambault

    Development paths of selection in North America

    Since 2010, Quebec has adopted a new program of selection for honeybees to improve the production and colonies hardiness. This new program of selection is based on a close collaboration between the provincial beekeeping industry (the Quebec Federation of Beekeepers) and the Centre for Research in Animal Science Deschambault (CRSAD). The CRSAD has the responsibility to make annual scientific assessments of different selected lines, to make controlled crosses to improve desirable traits and to send back to queen breeders improved offspring. This transfer of improved genetics is done via four queen breeders in Quebec: ‘ApiCulture’, ‘Les élevages de reines Moreau’, ‘Rustique Apiculture’ and ‘le Château de Cyr’. They have the responsibility to make a second evaluation of new lines in a production environment, integrating these lines in their breeding program and doing the multiplication for sale. Selection process : The initial gene pool (established in 2010) is composed of 135 honeybees colonies (Apis mellifera) belonging to the Buckfast line <Varroa sensitive hygiene> (VSH) and hybrids from Quebec. In our selection process, we chose the selection method called ‘la méthode de sélection multi caractères des niveaux de rejets indépendants’. The colonies selected for breeding are chosen according to their ranking and their performance above a threshold set in advance. Easy to implement, this method fits well with the selection step by step which follows the development of colonies, according to an hierarchical decrease by importance of traits. Four traits are used: survival in winter, hygienic behavior (freezing brood nitrogen test), the development of the colony from May to June (the amount of brood) and honey production (kg / colony). All crosses are made in specialised apiaries for isolated fertilization during the months of July and August. We have prioritized the performance of maternal line in addition to performing an overall control of paternity by placing 10 colonies of superior performance for males production in the apiary. We also tried a forced male production by introducing male frameworks (one every two weeks) coming from colonies with superior performance within the mother breeding colonies from the apiary. The selection of the paternal side requires preparation that begins at least 40 days before the arrival of the young queens to ensure the development and sexual maturation of males. Each year, the CRSAD produces between 12 to 15 new lines. Five of these new lines are distributed to queen breeders associated with the project. They are the link between the provincial beekeeping industry and the breeding program. They receive a common line (control for comparison) and a exclusive line (different exclusive crossings). All other new lines remain at the CRSAD for further evaluation/selection in the following year. The top 20 colonies of the year are wintered and placed in isolated fertilization areas next year, as paternal colonies. Our process allows an annual maternal selection and a time lag paternal selection. Other colonies with performance above the average of the apiary are not treated (survival selection) and are included in the selection process the following year. After three years of selection, we offer clues for genetic progress of the main traits (hygienic behavior, brood development, honey production and rate of inbreeding). Our breeding program has also introduced the application of artificial insemination. The objective of this conference is to present the results of our work selection and share with you this experience.

    Pistes de développement de la sélection en Amérique du Nord

    Depuis 2010, la province de Québec s’est dotée d’un nouveau de programme de sélection de l’abeille domestique afin d’améliorer la production et la rusticité des colonies. Le fonctionnement de ce nouveau programme de sélection est basé sur une étroite collaboration entre l’industrie apicole provinciale (la Fédération des apiculteurs du Québec) et le Centre de recherche en sciences animales de Deschambault (CRSAD). Le CRSAD a la responsabilité de faire des évaluations scientifiques annuelles de différentes lignées sélectionnées, de faire des croisements dirigés vers l’amélioration de caractères désirables et de retourner aux éleveurs de reines la descendance améliorée. Ce transfert de la génétique améliorée se fait via quatre éleveurs de reines du Québec : ApiCulture, Les élevages de reines Moreau, Rustique Apiculture et le Château de Cyr. Ils ont la responsabilité de faire une seconde évaluation des nouvelles lignées dans un contexte de production, d’intégrer ces lignées dans leur programme de sélection et de faire la multiplication pour la vente. Déroulement des travaux Le pool génétique initial (établi en 2010) est composé de 135 colonies d’abeilles domestiques (Apis mellifera) appartenant à des lignées Buckfast, <Varroa sensitive hygiene>(VSH) et hybrides du Québec. Pour notre processus de sélection, nous avons choisi la méthode de sélection multi caractères des niveaux de rejets indépendants. Dans ce mode de sélection, les colonies gardées pour la reproduction sont déterminées en fonction de leur rang et de leur performance au-dessus d’un seuil fixé préalablement. Simple à réaliser, cette méthode s’accorde bien à une sélection par étapes successives qui suit le développement des colonies et opère selon une hiérarchie de caractères d’importance décroissante. Quatre caractères sont retenus: la survie à l’hivernage, le comportement hygiénique (test de congélation du couvain à l’azote), le développement de la colonie mai à juin (quantité de couvain) et la production de miel (kg/colonie). Tous les croisements sont réalisées en rucher de fécondation isolé au cours des mois de juillet et aout. Nous avons priorisé la performance de l’ascendance maternelle en plus d’effectuer un contrôle global de l’ascendance paternelle en plaçant 10 colonies à performances supérieures pour la production des mâles dans les ruchers de fécondation. Nous avons aussi fait l’essai d’un élevage forcé de mâles par l’introduction de cadres de mâles (1 cadre de mâle aux deux semaines) provenant de colonies à performance supérieures dans des colonies mères sur le site. La sélection du côté paternelle nécessite une préparation qui débute au moins 40 jours avant l’arrivée des jeunes reines afin d’assurer le développement et la maturation sexuelle des mâles. À chaque année, le CRSAD produit entre 12 et 15 nouvelles lignées. Cinq de ces nouvelles lignées sont distribuées aux éleveurs de reines associés au projet. Ils sont le lien entre l’industrie apicole provinciale et le programme de sélection. Ils reçoivent une lignée commune (témoin pour comparaison) et une lignée exclusive (différents croisements exclusifs). Toutes les autres nouvelles lignées restent au CRSAD et subissent une évaluation/sélection à l’année suivante. Les 20 meilleures colonies de l’année sont hivernées et placées dans les sites de fécondation isolés l’année suivante et servent de colonies paternelles. Notre processus permet une sélection annuelle maternelle avec décalage paternel. Les autres colonies ayant une performance au-dessus de la moyenne du rucher ne subissent aucun traitement sanitaire (Sélection de survie) et sont intégrées dans le processus de sélection l’année suivante. Après trois années de sélection nous proposons des indices de progression génétique pour les caractères principaux (comportement hygiénique, le développement du couvain, la production de miel et le taux de consanguinité). Notre programme de sélection a également introduit l’application de l’insémination artificielle. L’objectif de cette conférence est de vous présenter les résultats nos travaux de sélection et de partager avec vous l’expérience acquise.

  • document-pdf-text	 icon 154 - Jean-Paul Demonceau, éleveur liégeois (Agnès FAYET - 265 Ko)

    portrait d’un apiculteur et éleveur de la section de la Berwine dans la province de Liège

  • document-pdf-text	 icon 154 - Génétique ou épigénétique ? (Laurent GAUTHIER - 382 Ko)

    l’abeille est un bon modèle pour différencier ce qui est acquis ou inné chez un individu. Des mécanismes biologiques, identifiés sous le terme « d’épigénétique », permettent de comprendre comment l’environnement agit sur l’expression des gènes en produisant des êtres aussi différents qu’une reine ou une ouvrière, qui pourtant possèdent le même patrimoine génétique. D’autre part, il semble que certaines marques que l’environnement inscrit sur les chromosomes peuvent se transmettre aux générations suivantes, bouleversant ainsi notre conception habituelle de l’hérédité.

  • document-pdf-text	 icon 154 - La sélection de parentèle ? C'est le passé. (Agnès FAYET - 144 Ko)

    la théorie de la sélection de parentèle a été remise en question chez Apis mellifera.

  • document-pdf-text	 icon 153 - Infatigable abeille noire (Hubert GUERRIAT - 513 Ko)

    Cet article met en évidence certaines qualités de l’abeille noire : butinage, récolte de pollen, rusticité…

  • document-pdf-text	 icon 153 - Lune de miel sur les îles (Etienne BRUNEAU - 915 Ko)

    La visite de la station de fécondation de Ruden a attiré notre attention sur les critères dont il faut tenir compte au niveau des colonies à mâles.

  • document-pdf-text	 icon 153 - Apiculture wallonne, une ardeur d'avance (Agnès FAYET - 629 Ko)

    Organisation, élevage, réseaux de surveillance, qualité du miel, diffusion de l’information : l’apiculture wallonne est pleine de vitalité. Preuve par l’exemple.

  • document-pdf-text	 icon 106 - Le choix des Mini-Plus (Etienne Bruneau - Marie-claude Depauw - Huber Guerriat - Szaniszlo Szöke - 266 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 152 - Exploitation de Wolfgang (Etienne Bruneau - 635 Ko)

    Apiculteur professionnel le plus performant de l’ex-RDA, Pientka est aujourd’hui l’un des leaders du groupe Buckfast en Allemagne

  • document-pdf-text	 icon 152 - Actualités (agnès Fayet - Noa SIMON - Etienne BRUNEAU - 431 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 149 - Aux marges de la Wallonie, une section apicole dynamique et atypique (Agnès FAYET - 355 Ko)

    Découverte des activités et du rayonnement de la section apicole d’Eupen, dans la province de Liège

  • document-pdf-text	 icon 148 Le fer de lance de l'apiculture ardennaise (Agnés FAYET - 376 Ko)

    Portrait d’un témoin et d’un acteur majeur de l’apiculture en Wallonie

  • document-pdf-text	 icon 148 Année à foin, miel à rien (Etienne BRUNEAU - 455 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 146 - Slovénie, pays de la carnica (Etienne BRUNEAU - 1 Mo)

    L’abeille carnica est originaire de Slovénie, et les apiculteurs slovènes mettent tout en oeuvre pour préserver la qualité et la diversité de leur abeille. Nous présentons ici les grands principes d’élevage et l’exemple de trois éleveurs.

  • document-pdf-text	 icon 146 - Le rucher de Ransart (Agnès FAYET - 338 Ko)

    Portrait croisé de deux apiculteurs responsables de l’Institut apicole de Charleroi-Ransart

  • document-pdf-text	 icon 146 - L'abeille VSH : une utopie nécessaire (Agnès FAYET - 295 Ko)

    Synthèse de l’avancée des recherches dans la sélection de l’abeille VSH à partir de l’exposé de Jeffrey Harris aux journées ANERCEA

  • document-pdf-text	 icon 146 - Il était une fois... trois amoureux de l'abeille Buckfast (Agnès FAYET - 359 Ko)

    Le point de vue de trois acteurs de la galaxie Buckfast

  • document-pdf-text	 icon 143 - Parole d'apiculteur (Agnès FAYET - 198 Ko)

    Portrait d’un éleveur wallon en phase avec les préoccupations de notre temps et soucieux du respect de la biodiversité

  • document-pdf-text	 icon 141-Gérer l'abondance (Etienne BRUNEAU - 254 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 140- Le sanctuaire de l'abeille noire bretonne (Etienne BRUNEAU - 542 Ko)

    Voici une brève présentation du conservatoire de l’abeille noire bretonne, à la fois garant de la préservation du patrimoine génétique et précieux bio-indicateur.

  • document-pdf-text	 icon 117-Essaimage (marie-Claude Depauw - 367 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 117-Essaimage (Marie-Claude Depauw - 368 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 139 - Concours mondial du varroa (John KEFUSS - 350 Ko)

    Depuis 1991, John Kefuss a arrêté de traiter ses abeilles contre la varroase et a ainsi pu sélectionner des lignées qui se développent avec très peu de varroas. Pour le prouver, il a organisé un concours international de recherche de varroas. Les résultats sont probants, pratiquement aucun varroa n’a été trouvé dans ses colonies.

  • document-pdf-text	 icon 136 - Tolérance au varroa, les critères (Paul JUNGELS - 798 Ko)

    Un élevage sur une large base, une évaluation rigoureuse et une sélection impitoyable sont les piliers indispensables d’une apiculture durable

  • document-pdf-text	 icon 135-Mini, micro, peuplons nos ruchettes (2) (Janine KIEVITS - Jean-Marie VAN DYCK - 618 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 135-Assurer le renouveau : mai-juin (Etienne Bruneau - 392 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 134- Mini, micro, vivent les ruchettes ! (Janine KIEVITS, Jean-Marie Van Dyck - 612 Ko)

    Le peuplement des mini-ruchettes (type Mini-Plus, Kieler, Apidea) est une opération indispensable pour l’élevage de reines, inséminées ou non. Cet article explique les caractéristiques de ces mini-ruchettes et comment procéder à leur peuplement.

  • document-pdf-text	 icon 133-Roumanie, apiculteurs hongrois (Izabela FREYTAG, Etienne BRUNEAU - 1 Mo)
  • document-pdf-text	 icon 133-Octobre - novembre - décembre (Etienne BRUNEAU - 346 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 104 - Réunion des colonies (1) (Raymond ZIMMER - 325 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 104 - Vers l'harmonie (Hubert GUERRIAT - 485 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 105 - La réunion des colonies( 2) (Raymond ZIMMER - 388 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 107 - L'élevage de demain (Etienne Bruneau - 696 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 131 - Comportement hygiénique et sélection (PEREZ-SATO JA et AL - 127 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 131 - La Carpatica (Izabela FREYTAG, Etienne BRUNEAU - 324 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 129-Objectif insémination (Jean-Marie VAN DYCK - 529 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 125-Abeille noire (2) (Etienne Bruneau - 678 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 125-Abeille noire (1) (Etienne Bruneau, Jean-Marie Van Dyck - 438 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 110 - Reines et ruchettes, le regard d'un éleveur (Olivier Verjus - 585 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 112-Zafferana, village du miel (2) (Etienne BRUNEAU - 2 Mo)
  • document-pdf-text	 icon 112-Hors des sentiers battus (Michel WAROUDE - 326 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 123-Insémination tout un programme (Jos GUTH - 857 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 116-Amélioration du cheptel au Grand-Duché (Jos GUTH - 467 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 119-Stations de sélection et contrôle des mâles (778 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 121-OGM : position des apiculteurs (131 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 121_pedigree.pdf (194 Ko)
  • document-word-text icon Demande : reconstitution du cheptel 2007/2008 (58 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 120-Participation francaise (160 Ko)
  • document-pdf-text	 icon 120-Campagne d'insemination 2007 (329 Ko)